Couette plume d’oie, le confort et la douceur

La couette est la couverture par excellence pour toutes les saisons. Une couette en plume d’oie est légère, moelleuse et incontournable. Elle a la capacité de s’adapter à la température du corps du dormeur et elle présente bien d’autres avantages. Pour l’achat d’une couette, il faut déjà connaître les dimensions de son lit, les caractéristiques mais aussi ses besoins.

D’où viennent la plume et le duvet ?

L’oie produit les meilleurs duvets et plumes et par sa grande taille on peut obtenir en quantité. Il existe même des duvets d’oie d’espèces rares, ils sont récoltés à la main dans les nids et se vendent très chers. Les couettes provenant du duvet de jeunes oiseaux n’apportent pas le meilleur confort thermique, ne gonflent pas et offrent une faible capacité isolante. Les couettes en plumes d’oie provenant d’Europe ou du Canada, sont de qualité supérieure. La provenance de la plume ou du duvet est souvent inscrite sur l’emballage. Les couettes en plume d’oie sont les plus confortables en matière de couverture parce que la plume laisse circuler l’air et absorbe l’humidité. La plume fournit trois fois plus de chaleur que les couettes en matière synthétique. En raison de son élasticité, on peut le comprimer et il suffit de le secouer pour qu’il gonfle de nouveau.

Optez pour une couette 100% plume d’oie ou pas ?

Cependant, parce que les oies sont plus grandes que les canards, leurs plumages peuvent être supérieurs au canard, aboutissant à la meilleure isolation pour les couettes et un remplissage plus moelleux pour les oreillers et traversins.  Il n’existe pas de couette 100 % plume d’oie, car il est difficile de séparer complètement le duvet des petites plumes, des fibres et des résidus. Plus le pourcentage de duvet est élevé, plus la couette coûte cher et plus elle est chaude, confortable et de qualité. Selon le règlement sur l’étiquetage et l’annonce des textiles, un produit peut être étiqueté « duvet » lorsqu’il comporte au moins 75 % de duvet et de plumules. Si l’article ne répond pas à cette norme, le fabricant doit indiquer le pourcentage de plumes. Plus il est élevé, plus la couette est lourde et de moindre qualité. Plus le facteur de gonflement est élevé, meilleure est la qualité du duvet pour la couette.

Le choix de l’enveloppe

La couette fait partie des linges de maison qu’on utilise souvent ou occasionnellement. Avec un 100 % coton, une matière qui permet à la couette de respirer, avec au moins 260 fils/m2 pour empêcher le duvet ou la plume de s’éparpiller. Une enveloppe avec des piqûres empêchent le garnissage de s’entasser dans les extrémités.  Certaines couettes ont sur une face une enveloppe en satin et sur l’autre une enveloppe en polycoton.

Combien coûte la couette naturelle ?

Une couette grand format en plume d’oie est plus onéreuse qu’une couette petit format en duvet d’oie. Il est plus intéressant d’acheter une couette en matière naturelle car la durée de vie est longue. Les couettes en duvet sont moins coûteuses que la plume et sont moins chaudes. Une couette en plume d’oie est isolante, légère et naturelle. C’est cette capacité de pouvoir se compresser, de retourner à la forme d’origine avec toutes ces poches d’air qui permet d’avoir de la chaleur. La plume d’oie est généralement plus esthétique.King of Cotton est spécialisé dans les couettes en plumes d’oie, alors jetez un coup d’œil.

​L’entretien d’une couette en plume d’oie

Pour rendre une couette plus gonflante, avec une meilleure capacité isolante, on la secoue et on la retourne souvent. La mettre au soleil n’est pas vraiment une bonne idée car elle peut se dessécher rapidement. La plume d’oie est assez fragile mais il est possible de la laver à la machine chez soi, ce qui est assez difficile car les machines à laver dans les foyers sont de petites capacités. Pour se rassurer, la mettre au pressing est une bonne idée car les machines sont plus grandes et puissantes. Les acariens n’apprécient pas les plumes et duvet d’oie mais pour des raisons hygiéniques il est convenable de l’entretenir.

Une longue durée de vie

La plume d’oie est très légère et pourtant ferme. Au fil des années, une couette en plume d’oie peut toujours offrir son effet gonflant et confortable à condition d’être bien entretenue. On peut la laver et on retrouve toujours la magie du gonflant. Son avantage par rapport aux matières synthétiques est sa durée de vie et l’on obtient une bonne circulation de l’air et une excellente absorption de l’humidité. Pour savoir si une couette en plume d’oie est de qualité, elle doit avoir plus de duvet et de plume, ce qui en résulte de sa légèreté. Pour une couette d’été avec 90 % de plume, le grammage est d’environ 180 g/m² et pour un modèle d’hiver on compte près de 250g/ m².  Certains pays ont leurs propres normes concernant la qualité de la couette en plume d’oie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *